Légende des icônes

Nature et chemins

Villes et routes

Intérêt culturel

Difficulté du dénivelé

Saint Roch en son église, Saint patron de Montpellier

Montpellier - Saint-Guilhem-le-Désert

Parcours :

Longue étape de 39,5 km pour laquelle 10 h de marche sont nécessaires. Le chemin passe par Montarnaud 18,9 km après Montpellier, La Boissière 5,2 km plus loin, Aniane localisé à 8,4 km de Saint- Guilhem que l'on atteindra après avoir franchi le Pont du Diable 3,8 km avant la fin de l'étape.

Compte tenu, de la longueur de l'étape et du peu d'intérêt à traverser l'importante zone urbaine de Montpellier, nous recommandons d'emprunter la ligne n° 1 du tramway pour quitter la ville. Descendre à la station Euromédecine, puis prendre le bus (ligne 24) pour aller jusqu'à Grabels. Rejoindre ensuite les rives de la Mosson, par la rue du Calvaire, la place de l’Église, celle de la Fontaine, la rue de la Rivière. On retrouve alors le GR 653. Il faut compter une quinzaine de minutes. On gagnera ainsi une dizaine de kilomètres, allégeant ainsi notablement ce long parcours.

Dénivelé :

On commence à grimper quelque peu. Saint-Guilhem se situe en effet à une altitude de 120 m alors que nous étions partis de Montpellier localisé à 46 m.

Curiosités :

En quittant la ville de Montpellier on passe près de la seule église romane qui y subsiste : Sainte-Croix-de-Celleneuve. Une charte de Charlemagne y avait autorisé un couvent dès 799 : il permettait aux moines d'Aniane de contrôler le trafic sur la Voie Domitienne, au passage du ruisseau, la Mosson. La nef a été rehaussée, coiffée de mâchicoulis, et l'abside semi-circulaire est devenue polygonale.

A Aniane, le passé est omniprésent avec le monastère des Bénédictins de Saint-Maur reconstruit de 1679 à 1714 et l'église Saint-Sauveur à façade classique (colonnes et Christ en majesté dans un fronton semi-circulaire), courte nef à deux travées pour les paroissiens, large transept à quatre travées pour les moines. Près de la rivière, l’église des Pénitents, devenue foyer rural, a une base préromane, des fenêtres gothiques, une voûte du XVIe siècle, une porte du XVIIIe siècle. Dans la mairie : "observatoire" ouvert au public.

Le "Pont du diable" a été construit au début du XIe siècle pour relier les deux abbayes d'Aniane et de Gellone. Étroit à l'origine, élargi et surélevé depuis, il a deux audacieuses arches en plein cintre et deux petites fenêtres voûtées. Les claveaux des arcades sont minces, en largeur et sur deux rangs, à la manière lombarde.

La source de Clamouse, jaillissant d'une arche naturelle, fit fonctionner un moulin dont il ne reste que ruines. Au dessus, une nouvelle entrée a été percée dans la roche pour accéder aux grottes: concrétions, rivière souterraine (Visites dimanches et congés scolaires).

Saint-Guilhem-le-Désert est le point d'orgue de cette étape : un beau joyau que vous méritez de découvrir au bout de cette longue pérégrination qui fut votre ...

Office du tourisme de l'étape : NR

 



Ste Gwladys

Mercredi 29 Mars 2017