Légende des icônes

Nature et chemins

Villes et routes

Intérêt culturel

Difficulté du dénivelé

Vieilles maisons castraises sur l'Agout

Castres - Revel

Parcours :

Longue étape de 35,9 km pour 9 h 00 de marche. Le chemin passe à Viviers-les-Montagnes (km 10,7), Lugarié (km 15,7), Cahuzac (km 27,9), Les Moureaux (km 31,8) avant d'atteindre Revel.

Deux variantes sont proposées pour visiter les abbayes bénédictines de En Calcat et Sorèze et même d'y séjourner, ce qui peut être, un bon moyen pour réduire le kilométrage de cette longue étape ...

Dénivelé :

Etape aisée, sans difficulté de dénivelé ... De Castres localisé à 367 m on arrive à Revel dont l'altitude est de 208 m.

Curiosités :

Au dessus des maisons de Viviers-les-Montagnes, le château du XVIIIe siècle conserve quelques parties du XIVe siècle. Plus haut encore, l'église apparaît comme un fortin avec sa tour crénelée, surmontée depuis 1876 d'une vierge monumentale. L'une des chapelles a une voûte gothique à liernes et tiercerons ; mobilier (statues et céramiques) baroques. Le chemin ne passe pas à Verdalle, un peu à l'écart (1km à gauche sur la D 85) il possède une église gothique avec abside pentagonale et clocher toulousain à trois niveaux de fenêtres géminées.

Une heure après Lugarié, on aperçoit sur la gauche l'abbaye bénédictine d'En Calcat. Elle est en réalité double (Sainte-Scolastique pour les moniales, Saint-Benoît pour les hommes) et ne date que de 1890. Entre la Jonquerie et les Moureaux, on peut faire un crochet à gauche par l'abbaye collège de Sorèze, beau bâtiment des XVIIe et XVIIIe siècle cette fois, avec un clocher roman subsistant de la première abbaye détruite par les guerres.

Arrivé à Revel, on ne manquera pas de découvrir la vieille halle positionnée place Philippe VI de Valois. Ce monument est remarquable. Si son beffroi fut reconstruit, suite à un incendie, le vaste toit à quatre pentes qui l'entoure continue à reposer sur une charpente du XIVe siècle. Celle-ci tient sur une forêt de piliers. Tout autour, la place, également carrée lui est un écrin assorti avec ses galeries marchandes couvertes, appelées ici "les garlandes" (Cette forme occitane de "guirlandes" désigne aussi les avancées de toits ourlées). On pourra voir aussi, dans les rues avoisinantes, de belles maisons à encorbellement et des fenêtres anciennes. Dans le temple protestant, on peut voir un orgue classé du XVIIIe siècle.

Office du tourisme de l'étape : 05 34 66 67 68

 



Ste Gwladys

Mercredi 29 Mars 2017