Légende des icônes

Nature et chemins

Villes et routes

Intérêt culturel

Difficulté du dénivelé

Coin ravissant proche du village d'Anoye que le pèlerin appréciera !

Anoye - Morlaas

Parcours :

Petite étape proposée de 15,2 km nécessitant 3 h 50 de marche. Cette courte distance nous fait passer de suite par Abère (3,2 km après avoir quitté Anoye) et Gabaston, 4 km plus loin : vous êtes presque déjà à la moitié de l'étape ... Il vous restera quelques 8 km à parcourir pour atteindre Morlaas ...Là encore, vous  serez sans doute tenter d'aller au delà de l'étape proposer mais dites-vous bien qu'il s'agit de la dernière courte étape avant d'attaquer le piémont pyrénéen et Morlaas ne manque pas d'attraits....alors?

 

Dénivelé :

Pas de soucis majeurs pour cette courte étape malgré une montée matinale qui nous élèvera de 240 à 340 m sur 2 km, mais le parcours sera ensuite pratiquement plat jusqu'à  Morlaas....

Curiosités :

Le vieux chemin de terre entre Anoye et Abère constitue un bout de la voie historique qui nous replonge dans l'atmosphère d'antan... En haut d'une montée, comme autrefois, on découvre l'église à clocher mur d'Abère : elle possède une cuve baptismale médiévale sculptée d'un serpent qui se mord la queue...Un peu plus loin Gabaston était l'une des douze baronnies du Béarn, dont les barons formaient la cour du vicomte. Vous emprunterez ensuite un chemin champêtre, avec de jolies passerelles de bois, aménagé pour aller directement de Gabaston à Morlaas.

Cette dernière cité conserve en son sein, outre son église, de vieilles maisons qu'il sera agréable de côtoyer...Morlaas a perdu château, remparts et couvents mais il lui reste l'église Sainte-Foy construite vers 1080 mais endommagée par un incendie en 1520. Elle garde néanmoins, d'authentiquement romans, un triple chevet aux fenêtres en plein cintre historiées et des chapiteaux intérieurs aux motifs animaliers d'influence espagnole. S'il est un "faux" de 1876, le portail n'en est pas moins beau et somme toute assez fidèle. Sur les côtés, les apôtres; au centre, deux "hommes enchaînés" inspirés de Sainte-Marie d'Oloron supportent le trumeau soutenant tympanons et tympan où sont sculptés  Massacre des Innocents, Fuite en Égypte et Christ en majesté. Sur les archivoltes extrêmement ornées, trois frises représentent : l'une des Élus, l'autre les Vieillards de l'Apocalypse, et la troisième, très curieuse, une ribambelle de canards, probable symbole de la Foi qui sait traverser les épreuves, comme ils traversent l'eau sans se mouiller.

Office du tourisme de l'étape : NR

 



St Fernand

Mardi 27 Juin 2017