Légende des icônes

Nature et chemins

Villes et routes

Intérêt culturel

Difficulté du dénivelé

Le village de Bedous

Bedous - Col du Somport

Parcours :

Etape de 30,1 km demandant 8 h 15 de marche et qui passe par le Pont des Chèvres (516 m) localisé peu de temps avant Cette-Eygun : on a alors marché 2 h 30 pour 9,9 km avalés ! Borce se découvre 3,7 km plus loin après 1h de mieux. Il faudra encore 1 h 30 pour arriver à Urbos (775 m) ce qui représente alors 5 h 00 de marche depuis notre départ. A partir de ce village, on rejoindra le Col du Somport en ajoutant 11,2 km à notre tableau de marche et après nous être élevé de 857 m !!!

Dénivelé :

Difficile étape nécessitant un effort conséquent pour atteindre le Col de Somport localisé à 1632 m d'altitude heureusement récompensé par la beauté des paysages et le plaisir de dormir aux portes de l'Aragon et de l'Espagne ... Il faut dire que Bedous n'est localisé qu'à 420 m !!!

Curiosités :

Accous est riche de maisons anciennes sur des ruelles pentues. Le place centrale, le long d'une mairie monumentale sur une terrasse fontaine, penche au pied de l'église à façade classique (1724), au portail surmonté d'un Saint-Martin en bois; nef de 17 mètres de haut à ogives surbaissées et retable de bois doré.

Etsaut possède encore une "maison forte" du XIVe siècle, tour habitable avec archères. A Borce on peut admirer de vieilles demeures du XVe siècle à portails en tiers-point, fours à pain saillants et fenêtres à meneaux ainsi qu'une "maison forte" du XIIIe. On verra encore une bâtisse en forme de chapelle à clocheton au portail ouvragé (à droite en entrant) qui fut l'hôpital de Saint-Jacques et qui conserve dans son grenier des fresques naines peintes par des grognards de l'Empire (Cette mémorable maison accueille désormais des pèlerins désireux d'y passer la nuit). Enfin l'église paroissiale du XVIIe siècle possède un remarquable bénitier médiéval de marbre noir, sculpté d'une coquille Saint Jacques, d'un bourdon et d'un personnage, apôtre ou pèlerin.

On ne restera pas insensible au Fort du Portalet accroché à la falaise et localisé à 150 m au dessus du gave avec deux cent cinquante-huit marches reliant des batteries, et de longues galeries creusées dans la roche. Construit de 1838 à 1848 pour loger quatre cents hommes, il accueilli des hôtes notoires. Le Prix Nobel saint John Perse, alors soldat; Alexis Léger, y fut en garnison. MM Blum, Daladier, Mandel, Reynaud et le général Gamelin y furent détenus sous Vichy puis le Maréchal Pétain à la Libération...

 

Office du tourisme de l'étape : NR

 



St Luc

Mercredi 18 Octobre 2017