Légende des icônes

Nature et chemins

Villes et routes

Intérêt culturel

Difficulté du dénivelé

L'arrivée à Los Arcos

Los Arcos - Logrono

Parcours :

Proposition d'une étape en 28,8 km qui demande 7 h 15 de marche alors que nous étions habitués depuis quelques jours à cheminer autour des 20 km ... Nous passons aujourd'hui de la province de Navarre à la province de Rioja et ce parcours est particulièrement plaisant en côtoyant vigne et olivier. Nous traverserons Sansol, 7 km de marche après Los Arcos et prolongerons notre parcours de 10,8 km pour atteindre Viana. Il nous restera alors 10 km pour atteindre Logrono.

Dénivelé :

De Los Arcos localisé à 447 m d'altitude on arrive à Logrono situé à 400 m sans que pour autant on s’aperçoive d'importants dénivelés ...

Curiosités :

En quittant Los Arcos on passe devant une ancienne chapelle annexée à une habitation qui possède un beau chevet roman du XIIe siècle. On admirera, à Sansol, localisé juste avant Torres del Rio, quelques belles maisons armoriées. Mais c'est surtout dans cette dernière localité que l'on s'attardera pour admirer la chapelle romane du Santo Sepulcro du XIIe siècle avec sa forme octogonale semblable à celle d'Eunate et du Sancti Spiritus de Roncevaux et attribuée aux templiers; elle a conservé sa lanterne des morts, clocheton qui brillait dans la nuit. La coupole hispano-arabe aux nervures en étoile ressemble à celles d'Oloron-Sainte-Croix et de l'Hôpital-Saint-Blaise (sur le chemin du Piémont en France). Beaux chapiteaux et Christ hiératique . En haut de la localité l'église San Andrés est du XVIe siècle.

Viana possède la chapelle Nuestra Señora del Poyo (Notre Dame du Puy) haut perchée sur son belvédère et qui fut reconstruite au XVIIIe siècle. On remarquera l’hôtel de ville datant de 1688 avec ses deux tours et qui est un bel exemple d'architecture civile. Mais le clou de Viana est sans conteste l'imposante église Santa Maria des XVe et XVIe siècles avec sa haute façade richement ornée, son triforium de 90 m et ses multiples chapelles dont une avec un retable de Saint Jacques du début XVIIe, ses orgues du XVIIIe siècle. Viana eut jusqu'à 4 hôpitaux. Il subsiste l'ancien hospice des pèlerins devenu centre culturel dans la rue Navaroo Villoslada qui correspond à l'ancien chemin des XIIIe et XIVe siècle.

On pénètre à Logrono par un pont de pierre sur l'Ebre (1884) et on traverse la ville sur les pavés de l'antique rue " Calle Vieja " où se situent de vieilles maisons de caractère. Sur cet artère, on pourra s'arrêter au n° 32 où est localisé un refuge pèlerin mis en place par la municipalité. Cette belle rue aboutit à l'église de Santiago el Real sur la façade de laquelle s'inscrit , dans une énorme niche, un Santiago " el Matamoro " (Saint Jacques vêtu en pèlerin brandissant un sabre recourbé et chevauchant un fringant destrier qui foule aux pattes les têtes des Sarrazins vaincus). A l'intérieur de l'église (gothique du XVIe), on retrouve sur le retable principal un saint Jacques ... pacifique !

Sur la place, jouxtant l'église, on verra la fontaine des pèlerins à laquelle on accède par des marches sous un fronton armorié.

Au cœur de Logrono, le pèlerin pourra découvrir successivement trois sanctuaires : l'église Santa Maria del Palacio (XIVe), elle abrite une vierge romane en pierre polychrome de facture bourguignonne, la cathédrale baroque Santa Maria la Redo avec des deux tours du XVIIIe siècle et enfin l'église Bartolomé du XIIe au XIVe siècle.

Office du tourisme de l'étape : NR

 



Ste Gwladys

Mercredi 29 Mars 2017