Légende des icônes

Nature et chemins

Villes et routes

Intérêt culturel

Difficulté du dénivelé

Najera : le monastère Santa Marie la Real

Najera - Santo Domingo de la Calzada

Parcours :

21,3 km seront parcourus en 5 h 20 pour atteindre Santo Domingo de la Calzada avec un parcours qui n'a rien d'historique car ce dernier est devenu la nationale 120 ... (comme beaucoup de chemins d'ailleurs qui, d'historiques sont devenus route) Cette déviation nous permettra de découvrir les communes d'Azofra 1 h 40 après notre départ (6,4 km) et Ciruena 2h10 après (15,5 km) sur un parcours, somme toute, très plaisant ...

Dénivelé :

De najera (485 m) à Santo Domingo on monte quelque peu mais sans souci surtout à partir de Azofra où le chemin monte légèrement et régulièrement pour atteindre Ciruena à 753 m. on redescend alors vers Santo Domingo dont l'altitude est de 639 m.

Curiosités :

A Azofra, l'église actuelle, dont la tour carrée se dresse en sentinelle, a sur son maître-autel une image de saint Jacques pèlerin et aussi une statue de saint Martin de Tours.Il reste à la sortie du village une Fuente de los Moros, fontaine des roumieux. On ne manquera pas de s'arrêter un instant aussi pour découvrir, parmi les vignes, le "Rollo de Azofra" (rouleau) situé sur notre chemin à droite et un km après la sortie d'Azofra. C'est une borne ancienne du XVIe siècle qui servait bien sûr d'indicateur de chemin mais pouvait exprimer aussi un symbole de justice en rappelant l'existence des piloris.

Si vous disposez de temps, nous vous recommandons de dévier votre chemin pour vous rendre à San Millan de la Cogolla localisé à 12 km au Sud d'Azofra pour la visite de deux monastères (Suso en haut et Yuso en Bas). Il existe d'ailleurs sur cette commune un accueil pèlerin. Le monastère de Suso , le plus ancien, a des parties wisigothiques dont la chapelle creusée dans la roche et qui abrite le tombeau de San Millan (Emilien). Le gisant est du XIIe siècle et les moines copistes ont laissé un exceptionnel ensemble de manuscrits médiévaux. Le monastère de Yuso, quant à lui, est Renaissance et néo classique, on peut y admirer de beaux panneaux de reliquaire en ivoire. Si on opte pour ces visites, le chemin du retour nous permettra de visiter le village de Canas où naquit Santo Domingo de Silos. On pourra voir le couvent gothique et l'église ogivale. La salle du chapitre abrite un musée d'art religieux et notamment un sarcophage (XIVe).

En ralliant Santo Domingo de la Calzada vous allez découvrir un "haut lieu de pèlerinage" et il faut souhaiter que vous soyez arrivés tôt dans la journée pour bien apprécier la visite de la cité.

La cathédrale renferme le tombeau de Santo Domingo. Très composite, elle conserve ouverte sur le déambulatoire, son abside romane aux chapiteaux historiés, elle est de style gothique avec un maître-autel Renaissance. C'est dans cette cathédrale que vous pourrez voir la poule vivante (et chantante très souvent), derrière une grille ouvragée, qui rappelle le miracle du "pendu-dépendu", légende si souvent évoquée sur bon nombre de retables tant en France qu'à l'étranger ... En quittant la cathédrale vous admirerez face, à elle, l'ancien hôpital reconstruit au XVIe siècle et qui abrite désormais un parador national, vous pourrez aussi mettre vos pas sur la plaza Mayor bordée des arcades de l'hôtel de ville, localisée au cœur de la cité. La maison de San Domingo abrite une auberge de pèlerins gérée par une confrérie qui existerait depuis le XIIe siècle !!! Vous pourrez aussi visiter l'église de San Francisco datant de 1569 et le couvent de Bernardas localisé calle Mayor (1609). Il reste au N.O. de la ville un fragment de l'enceinte fortifiée en pierre de taille du XIVe siècle.

Office du tourisme de l'étape : NR

 



Ste Sophie

Jeudi 25 Mai 2017