Deux beaux horreos à Olveiroa

Negreira - Olveiroa

Parcours :

Longue étape que celle-là (32,8 km pour 8h20 de pérégrination) pleine de creux et de bosses qui vous donnera le sentiment d'avoir repris le Chemin pour de bon et d'être reparti pour un périple au long cours. Au départ, dans la foulée de la précédente étape, on progresse le plus souvent à travers bois. Puis les paysages s'ouvrent, les arbres sont plus clairsemés et moins hauts. Ici les tempêtes hivernales ratissent tout sur leurs passages, la proximité avec l'Océan se fait ressentir. Durant ces trente kilomètres, on ne rencontrera aucun village, seulement des hameaux et des fermes éparpillées. L'architecture est toujours plus massive comme pour mieux s'ancrer dans la terre. OLVEIROA, où nous passerons la nuit, est un hameau galicien en tous points conforme à cette image. L'église paroissiale dédiée à Santiago ne laisse rien deviner de ses origines romanes. Son nom et son ancienneté nous renvoient aux pèlerins qui bien avant nous élirent ce lieu pour se reposer.

Dénivelé :

description du dénivelé

Curiosités :

Dès la sortie de Negreira, on franchit le petit pont sur le rio de Barcala pour suivre le tracé du Camino Real.L'église San Xian, avec son calvaire et le cimetière qui l'entoure, est un édifice de la fin du XVIIIe siècle. Elle est caractéristique de ces églises rurales de Galice avec son granit recouvert de lichen, susceptible d'émouvoir le pèlerin très attaché à la Bretagne qui retrouve ici bien des points de comparaison. Le chemin traverse des forêts d'eucalyptus en laissant à ZAS un calvaire assez ancien. Près de PIAXE, s'élève l'église baroque San Mamède et un autre ancien calvaire en très bon état.BON XESUS disposait au Moyen Âge d'un hôpital pour accueillir les pèlerins. Il était toujours en activité au XVIe siècle, puisque le pèlerin italien Bartolomeo Fontana en fait la description. Par ailleurs, l'architecture rurale populaire est très bien représentée dans ce hameau et aussi à MARONAS, où se dresse une émouvante chapelle romane. Les horreos, dans cette portion de la Galice, atteignent des tailles considérables et sont construits intégralement en granit. On remarquera également à la belle saison que la plupart des femmes travaillant dans les champs portent de larges chapeaux de paille. La confection de ces couvre-chefs et la vannerie sont les spécialités de cette région de Xallas depuis très longtemps. Le chemin contourne le Monte Aro par le nord, et soudain la vue se dégage en s'ouvrant sur le lac de retenue de Fervenza. a partir de là, la forêt devient moins présente. L'absence d'arbres fait mieux ressentir la proximité de la mer et l'action du vent. D'ailleurs, on note désormais la présence de nombreuses éoliennes sur presque chaque sommet de colline et le long des lignes de crête. CORZON compte un ensemble paroissial composé d'une belle église en granit et son calvaire. Le cimetière tout autour de l'édifice est particulièrement monumental. PONTE OLVEIRA, comme son nom l'indique, compte un pont important sur le rio Xallas. L'ouvrage, dont la construction remonte au XVIe siècle, permet de poursuivre la route vers l'ouest par la commune de DUMBRIA. L'ouvrage a subi de nombreux remaniements au fil des siècles.OLVEIROA n'est qu'un modeste hameau avec de beaux exemples d'architecture traditionnelle. L'église paroissiale dédiée à Santiago, est d'origine romane, mais il est difficile de trouver des éléments de cette époque, tant le sanctuaire a été remanié depuis. Le refuge des pèlerins a été aménagé dans un ensemble de vieilles maisons très bien restaurées et comprend un coin cuisine. A défaut d'avoir emporté des vivres, on pourra se dépanner avec des plats simples au bar voisin.

Office du tourisme de l'étape : NR

 



St Baudouin

Mardi 17 Octobre 2017