Légende des icônes

Nature et chemins

Villes et routes

Intérêt culturel

Difficulté du dénivelé

La maison "Pelegrina" se dresse à l'entrée du village

Garris - Saint Palais - Ostabat

Parcours :

L'étape proposée est courte et ne vous demandera que 3 h 45 de pérégrination car limitée à 15 km ce qui favorisera, sans nul doute, la découverte approfondie des curiosités relatées ci-dessous et un bel aperçu du pays basque ...

Dénivelé :

L'étape n'est pas, à proprement parlé, de tout repos notamment lorsqu'il faut grimper pour atteindre Soyarza mais la récompense est au bout de l'effort avec la splendide vue qui nous est offerte.

Curiosités :

Saint-Palais (ou San Pelayo) est né du chemin.Constitué au XIIIe siècle, il était autrefois entouré de remparts. Au XVIIIe siècle, un décret de Louis XVI met fin aux activités des hôpitaux voisins (Urziat et Harembeltz) pour ne former qu'un seul hôpital à Saint Palais permettant ainsi à la commune de prospérer.Nous passons devant l'église Saint-Paul qui, désaffectée, abrite aujourd'hui le Tribunal d'Instance. Cette église fut le siège des Etats de Navarre où Henri II y prêta serment de fidélité lorsque Saint-Palais était la capitale de la Basse-Navarre. Sous Henri IV, l'édifice service de temple à l'église réformée. En face de l'église Saint Paul se trouve une maison noble décorée de têtes, sur la façade. ces médaillons sculptés représentent Henri II, Jeanne d'Albret et son fils, Henri de Navarre entourés d'une figure diabolique et d'une tête allégorique de femme. L''église actuelle est moderne, elle a seulement gardé de l'ancien sanctuaire un tableau représentant saint Paul, une statue de Notre Dame et un sarcophage.

Vous ferez une pause à la stèle de Gibraltar, érigée en 1964 pour marquer la réunion des trois chemins (Tours, Vézelay et Le Puy). La stèle discoïdale provient du cimetière de Sorhaturu, elle est posée sur un socle où est gravée la croix des chevaliers de Saint Jacques d'un côté et un bourdon et une calebasse de l'autre.

Après une rude montée nous découvrons la chapelle de Soyarza. de l'ancien ermitage, il ne reste plus que ce petit oratoire refait au XIXe siècle.On vient y prier la Vierge Marie pour se protéger de la foudre et de l'orage.Une table d'orientation permet (par temps clair) de découvrir un quart des Pyrénées françaises. Un peu plus loin, une autre Vierge à l'Enfant regarde aussi le beau panorama derrière une vitre protectrice.

Nous passons ensuite à Harambeltz où les pèlerins trouvaient au XIIe siècle un prieuré-hôpital et quatre maisons de donats (hommes qui se donnaient au Christ, vouaient leur vie à l'hôpital, faisaient vœu de pauvreté, d'obéissance et de chasteté) chargés de les accueillir. On peut encore voir ces quatre maisons massives sur laquelle une d'entre elles porte gravée sur son linteau 'Maison bâtie en 948, rebâtie en 1787". La très belle chapelle Saint Nicolas a été sauvegardée. elle a été rachetée à la révolution par les descendants des anciens donats qui exploitaient les terres du prieuré.L'édifice, très sobre, a beaucoup de charme. un clocher-mur à trois pignons entouré d'une vétuste galerie de bois domine la façade de pierre sombre. Derrière ces murs se cache un intérieur richement décoré avec un retable peint du XVIIe et une statue de saint Jacques en bois doré du XVe. Des peintures murales pâlies par le temps et une voûte en bois peinte complète le décor.Sur le portail roman, un chrisme pyrénéen (initiales du Christ en lettres grecques) est surmonté d'une croix de Malte sculptée.

Avant de descendre sur Ostabat, une stèle de Christiane Giraud symbolise par une liste de prénoms gravés dans toutes les langues la rencontre de pèlerins venant de tous les horizons.

A Ostabat, l'ancienne maison Ospitalia accueille toujours les pèlerins. L'église actuelle est moderne. Au centre du village vous remarquerez de beaux linteaux de pierre qui ornent les anciennes maisons navarraises ...

Office du tourisme de l'étape : Saint-Palais 05 59 65 71 78

 



St Georges

Dimanche 23 Avril 2017