Légende des icônes

Nature et chemins

Villes et routes

Intérêt culturel

Difficulté du dénivelé

Roquefort : L'église Notre Dame de l'Assomption

Captieux - Roquefort

Parcours :

Longue étape de 33 km demandant 8 h 15 de pérégrination, en ligne droite et sous la pinède, ce qui en fait un cadre idéal pour la méditation. Nous découvrirons le village de Retjons après 23,4 km et 5 h 45 de marche : on sera alors à 1000 km de Santiago, concrétisés par une borne le précisant. Il restera alors 9,6 km à effectuer pour atteindre le terme de l'étape: Roquefort !

Dénivelé :

Peu de relief...c'est plat !

Curiosités :

Retjons est connu par sa borne des 1000 km frappée d'une coquille, histoire de rappeler au pèlerin ce qui lui reste à accomplir jusqu'à la place de l'Obradoiro... Les pèlerins de jadis, qui empruntaient la route de Marmande à Roquefort, passaient à l'est du village actuel et se recueillaient à la chapelle de Lugaut. Aujourd'hui, ce site se trouve à l'écart du balisage et des routes modernes. La petite chapelle Sainte-Marie se niche au cœur de la forêt et paraît de prime abord bien modeste. L'édifice actuel été bâti au XIe ou XIIe siècle, conformément à l'architecture de son chœur. Il suffit de pousser la porte pour découvrir à l'intérieur un ensemble de fresques du XIIIe siècle . Les murs sont presque entièrement recouverts de peintures évoquant irrésistiblement les sanctuaires byzantins d'Anatolie ou encore certaines églises médiévales d'Italie, d'Ombrie en particulier. Les thèmes abordés à Lugaut reprennent des scènes de l’Évangile, des scènes de la vie courante afin d'évoquer les principaux vices (la luxure, la discorde) et de louer les vertus (la paix et l'obéissance). La fresque la plus captivante nous montre une scène biblique relatant la donation de l'église de Lugaut aux hospitaliers de Jérusalem. Cette peinture apporte la preuve, si besoin était, que la chapelle du Moyen Âge se situait bien sur le chemin qu'empruntaient les pèlerins. On en déduit également que ces derniers faisaient halte à cet endroit où ils étaient accueillis par l'ordre hospitalier. La découverte de cette chapelle vous conduirait à effectuer un détour de 4 km supplémentaires sur un parcours déjà bien conséquent mais, il en vaut indéniablement la peine !

L'église Sainte-Marie de Roquefort que nous pouvons voir aujourd'hui conserve peu d'éléments de sa construction d'origine au XIIe siècle. Elle a subi un remaniement important dès le XIIIe siècle, puis elle fut fortifiée au XIVe siècle. Alors que le nombre de pèlerins déclinait, l'église fut cédée aux bénédictines de Bordeaux en 1638. L'église devint ensuite une simple église paroissiale. Les bâtiments conventuels et le cloître ont totalement disparu. Il ne subsiste qu'un petit oratoire, une chapelle au portail flamboyant. Avant la Révolution, ce sanctuaire était fréquenté par une confrérie de Saint Jacques. Aujourd'hui, les pèlerins s'y arrêtent pour se recueillir devant une statue de l'apôtre.

Office du tourisme de l'étape : NR

 



St Prosper

Dimanche 25 Juin 2017