Légende des icônes

Nature et chemins

Villes et routes

Intérêt culturel

Difficulté du dénivelé

Saint-Sever : L'abbaye

Mont-de-Marsan - Saint-Sever

Parcours :

Petite étape proposée de 19,8 km demandant 5 h 00 de pérégrination et qui nous mène successivement à Benquet (7,1 km -1 h 45), Saint-Christau (8,9 km -2 h 10), à l'église de Sainte-Eulalie (16,7 km - 4 h 10) et au terme de l'étape : Saint-Sever.

Dénivelé :

Pas de souci....Juste une petite montée avant d'atteindre Saint-Sever...

Curiosités :

A l'emplacement de l'église de Saint-Christau il existait déjà un sanctuaire roman au XIe siècle. Il fut dévasté en 1563 par les troupes huguenotes de Montgomery qui massacrèrent les villageois à cette occasion. L'église actuelle, avec son clocher mur landais bien typique, a été reconstruit peu de temps après. Le tracé rectiligne qui débute avant Benquet et se poursuit par le hameau de Saint- Christau correspond à Lou Camin Sin Yaques, l'ancien chemin que les Jacquets empruntaient déjà.

La ville de Saint-Sever domine l'Adour, un fleuve qui marque la frontière entre, au nord, la plaine des Landes et au sud, les coteaux de Chalosse. Le site était déjà occupé à l'époque gallo-romaine. En 988, Guilhem Sanche, duc de Gascogne et son épouse Urraca y fondent une abbaye "magnifique entre toutes" en l'honneur du martyr-évangélisateur de la région : Severus. La cité constitue une halte importante pour les pèlerins de Compostelle qui s'arrêtent pour vénérer les reliques de saint Sever. Au XIe siècle, Grégoire de Montaner, un abbé venu de Cluny, ordonne la construction de l'abbatiale actuelle. Celle-ci constitue un vaste édifice roman comprenant un chœur à sept absides échelonnées. Comme dans toutes les églises de pèlerinage, les travées latérales et le transept ont été calculés assez vastes pour accueillir les foules de pèlerins. Cinq colonnes du chœur et du transept sont d'époque gallo-romaine. elles proviendraient du palais du gouverneur romain. Ce qui constitue la principale richesse de l'abbatiale, ce sont les chapiteaux exécutés au XIe siècle. On déplore les couleurs criardes qui ont été rajoutées au XIXe siècle. Les motifs les plus anciens représentent des végétaux, puis viennent les animaux (lions souriants et oiseaux, enfin les personnages qui reprennent des thèmes religieux : Daniel dans la fosse aux lions, martyre de Jean-Baptiste, etc... On pourra aussi découvrir le couvent des Jacobins fondé en 1285 et détruit par les huguenots en 1570. Le cloître et une partie des bâtiments conventuels de briques roses remontent par conséquent au XVIIe siècle mais l'église, la salle capitulaire et le réfectoire sont encore gothiques.. Enfin on ne pourra pas oublier le Beatus de saint Sever (folio 45 bis et 45 ter)  qui est un manuscrit (dont l'original est conservé à la BNF) qui a été copié et enluminé dans l'abbaye bénédictine de Saint Sever au milieu du XIe siècle. Ce document témoigne du haut degré de perfection et de savoir faire qu'avait atteint le scriptorum de l'abbaye.

Office du tourisme de l'étape : 05 58 76 43 55

 



Ste Lara

Dimanche 26 Mars 2017