Légende des icônes

Nature et chemins

Villes et routes

Intérêt culturel

Difficulté du dénivelé

La basilique Saint Jacques à Neuvy-Saint Sépulchre

Ardentes - Neuvy-Saint Sépulchre

Parcours :

Etape proposée de 20,6 km nécessitant 5h10 de marche à travers bocages, bois, talus et haies entrecoupés d'étangs et de mares : nous sommes en Berry ... 3h15 après notre départ nous rejoignons Lys Saint Georges et avons alors parcouru 12,8 km. Les 7,8 km qui reste à parcourir pour atteindre Neuvy-Saint Sépulchre seront une formalité ! Le nom de ce village d'arrivée aura sans doute intrigué certains grammairiens avisés ... En fait, la présence de la lettre "h" dans le mot sépulcre est bien intentionnelle. Les chanoines médiévaux, très fiers de leur église circulaire rappelant le Saint Sépulcre de Jérusalem et désirant célébrer sa beauté, se livrèrent à une sorte de jeu de mots en établissant une relation entre le mot sépulcre et l'adjectif latin "pulcher" qui signifie "beau". C'est ainsi que la lettre "h" vint s'insérer dans le mot sépulcre.

Dénivelé :

Plat

Curiosités :

Lys-saint Georges, village dont le nom aurait été choisi, selon la tradition, par Philippe Auguste et Richard Coeur de Lion enfin réconciliés après des luttes acharnées, possède bien des atouts ... Son château fut une forteresse médiévale construit par les Anglais au XIIIeme siècle. Le bâtiment fut largement remanié à la Renaissance mais les douves furent conservées ainsi que le donjon massif élevé au XIVeme siècle. A l'intérieur de l'enceinte médiévale se dresse l'église Saint Léger à nef voûtée et chevet plat, un édifice du XIIIeme siècle. Une chapelle seigneuriale fut ajoutée au XVeme siècle.

A la sortie de Lys-Saint Georges se dresse, en bordure du Gourdon, un hospice de pèlerins et léproserie. La tradition rapporte que la léproserie aurait été fondée par un pèlerin revenu de Jérusalem et malade de la peste. Un petit campanille coiffe toujours la chapelle où l'on peut admirer une belle charpente en berceau.

A Neuvy-saint-Sepulchre l'église dédiée à Saint Jacques fut fondée vers 1040 et construite à l'intérieur de l'enceinte du château fortifié où venait se réfugier la population en cas de danger. dans le courant du XIXeme siècle, l'église fut placée sous la protection de saint Etienne. En 1910, le pape Pie X l'éleva au titre de basilique. En fait le sanctuaire se compose de deux monuments. Une église de plan basilical à nef unique divisée en trois travées ; dépourvue de transept, elle se termine par un chevet plat. L'autre église, de plan circulaire comprend une rotonde entourée d'un déambulatoire surmonté de tribunes, elle reprend le plan de Saint-Sépulcre à Jérusalem. Cet édifice devint rapidement un haut lieu de pèlerinage fréquenté tant par les jacquets en route vers Compostelle que par les dévots venant adorer les gouttes de sang ainsi que le fragment de tombeau du Christ. Ces reliques avaient été ramenées en 1246 par le cardinal Eudes, un natif du Périgord, de retour de la septième croisade.

On pourra découvrir aussi à Neuvy-Saint-Sepulchre la rotonde qui comporte trois niveaux et qui est entourée par onze colonnes sobres et massives. L'ensemble paraît aussi monumental que labyrinthique avec les douze absidioles situées au pourtour de la rotonde et les deux étages supérieurs que coiffe une coupole aveugle. Dans ce décor un rien austère, seuls les chapiteaux s'ornent d'un bestiaire symbolique comprenant des serpents, des lions, des centaures, etc ... En résumé, tout un univers exprimant les forces du mal ...

Office du tourisme de l'étape : (02) 54 48 22 64

 



St Barthélémy

Jeudi 24 Août 2017