Légende des icônes

Nature et chemins

Villes et routes

Intérêt culturel

Difficulté du dénivelé

La porte Saint Jean à La Souterraine

Crozant - La Souterraine

Parcours :

Etape proposée de 26 km qui demande 6 h30 de marche et qui vous feront découvrir successivement La Chapelle-Baloue après 1 h 30 du départ et un parcours de 6,3 km puis Saint Germain-Beaupré localisé 8,3 km plus loin : vous aurez alors marché durant 3 h 40 ... Saint-Aignan-de-Versillat sera atteint lorsque vous aurez parcouru 19,4 km en 4 h 50, vous serez alors à 6,6 km de la Souterraine ...

A noter que la quasi totalité de ce parcours balisé "Chemin de Vézelay" s'effectue sur le goudron !

Dénivelé :

Sans difficulté particulière malgré de petites montées et descentes sans conséquence...

Curiosités :

Dès notre départ nous longeons les rives de la Sédelle bordées de moulins reconvertis en résidences secondaires ou restaurants jusqu'au pont Charraud dont la construction date de 1603, une légende rapporte qu'il serait l’œuvre du diable qui le construisit en une nuit.

Nous atteindrons la Chapelle-Baloue après 1 h 30 de pérégrination (6,3 km après notre départ de Crozant). Son église actuelle est dédiée à Notre-Dame-de-Lorette. C'était une chapelle castrale reliée au château où logeaient les comtes de la localité. Les traces d'un arc brisé, que l'on peut distinguer au- dessus du portail, correspondent à la porte qui mettait en communication le château et l'église. Ce portail et la nef à chevet plat constituent les éléments les plus anciens de l'édifice, ils furent bâtis au XIIe siècle. Le clocher carré à deux étages et les deux chapelles sont des rajouts des XVe et XVIe siècles.

Saint Germain-Beaupré apparaîtra après 3 h 40 de marche (14,6 km après notre départ). Le château Renaissance que l'on découvre aujourd'hui est pourvu de larges ouvertures et les tours sont coiffées de dômes d'ardoise surmontés de clocheton.L'église de la localité se remarque par l'élégante silhouette de son clocher couvert d'ardoises fines. L'édifice a été reconstruit au XVIIIe siècle en intégrant la chapelle et les tombeaux de la famille Foucauld. Les éléments les plus anciens du sanctuaire affiche un style gothique flamboyant.

Au km 19,4 soit 4,8 km plus loin nous sommes à Saint-Agnan-De-Versillat qui possède une lanterne des morts depuis le XIIIe siècle. Dominant maintenant  le cimetière et les tombes recouvertes de leurs serres en verre cathédrale, elle était localisée antérieurement près de l'église.

La Souterraine, terme de l'étape proposée, était une ville fortifiée au XIIe siècle comme en témoignent encore la porte Saint Jean qui servait de prison et la porte de Puy Charraud.La Souterraine constituait une halte recherchée par les pèlerins car la ville fortifiée leur assurait protection et hébergement.Certains d'ailleurs y moururent comme en témoignent les trois tombes ornées de bourdon, visibles dans le cimetière où nous pouvons y  découvrir également une remarquable lanterne des morts. Aux environs de l'an mil les moines de l'abbaye Saint Martial de Limoges prennent possession d'un sanctuaire souterrain issu d'une nécropole gallo-romaine et en la christianisant avec une relique de la vierge ce qui attire de nombreux pèlerins. La crypte agrandie et transformée en une église souterraine comprend trois chapelles dont une héberge deux sarcophages d'époque gallo-romaine.Les moines entreprirent aussi dès 1010 la construction de l'église Notre Dame qui dura deux siècles et qui marque la transition du roman au gothique.Le portail principal avec son arc polylobé d'inspiration mozarabe témoigne du brassage de populations et du passage des pèlerins de Saint Jacques provoquant le mélange des styles avec des apports en provenance d'Espagne. Le clocher de l'église mélange également les styles car sa construction d'origine a subi de nombreux rajouts , à l'instar de la lanterne et de la flèche recouverte de bardeaux.

 

Office du tourisme de l'étape : NR

 



St Robert

Dimanche 30 Avril 2017