Au fil des jours


Ça devient du n'importe quoi!

Pierre Catoire

758 km en 6 jours sur le Camino Francès à partir du 18 juin 2017.... "Ils" ne savent pas quoi inventer!

Une course au milieu des pèlerins, 138 km par jour avec 10 équipes et l'aval d'un président de comité olympique.... Je cite: "L'épreuve représente l'union des valeurs de l'olympisme et des valeurs jacquaires" FOUTAISE! mercantilisme! et encore un risque de collision.... Pensez-vous que ces gens pressés vont demander pardon lorsqu'ils vont bousculer un marcheur dans les passages étroits du Chemin? L'Espagne serait donc si pauvre en espaces dédiés à la compétition? Cette information nous est parvenue de l'association "Bordeaux Compostelle" que la Confraternité remercie très vivement car elle nous permet de mettre en exergue combien nos beaux chemins de pèlerinage, de par leur réputation,  sont convoitées pour devenir le cadre d'activités lucratives loin de l'éthique de générosité, de solidarité et de fraternité qui fait la vraie richesse de nos pérégrinations.... Restons vigilants et soyons tous ensemble des militants pour la préservation de ce patrimoine millénaire!

Découvrir le document qui nous dit tout en cliquant sur ce lien

 


Le "donativo" reconnu

La justice a tranché en faveur de Marie et de Jean-Marc!

Depuis des semaines et des semaines, Jean-Marc se battait pour faire reconnaître la régularité du "Donativo", règle qu'il appliquait au sein de son gîte accueillant des pèlerins et implanté à Saint-Privat-d'Allier, terme de la première étape du chemin de Compostelle au départ du Puy en Velay. Cette prise de position émanant du tribunal correctionnel du Puy en Velay nous réjouit pleinement car elle reconnaît le droit d'accueillir les pèlerins et de favoriser notamment les plus humbles. Ceux-ci n'ont pas la possibilité de payer très cher le gîte et le couvert puisque chacun donne en fonction de ses possibilités. L'entraide n'est donc pas un vain mot sur les chemins de Compostelle et les rend plus en rapport avec ce qu'ils devraient être : une chaîne d'amour et de solidarité ! Cette prise de position de la Justice ne devrait en aucune manière pénaliser les accueils de pèlerins qui appliquent un tarif et pour lesquels la logique économique s'impose mais  prend en compte, par ce jugement, l'aspect humain au sens le plus noble qui, il faut le reconnaître, est si souvent bafoué dans le monde au sein duquel nous évoluons....

 

découvrez le texte de Marie et de Jean-Marc

 

  

La toute fin du chemin

transmis par notre confrère Jean-Louis RODIER de la province de Provence (du blog "chemincompostelle.over-blog.com)

De Burgos, sur le Camino, il faut faire un détour de 240 km et se rendre à Madrid pour voir ce tableau "Le triomphe de la mort".La grande faucheuse est au centre du paysage. Sur la droite l'extermination relève d'une organisation toute militaire. Tout le monde y passe, tous trépassent!

De Burgos, sur le Camino, il faut faire un détour de 240 km et se rendre à Madrid pour voir ce tableau "Le triomphe de la mort"(de Breughel l'Ancien- Musée du Prado 1562).La grande faucheuse est au centre du paysage. Sur la droite l'extermination relève d'une organisation toute militaire. Tout le monde y passe, tous trépassent sans exception. Au premier plan, Breughel fait figurer les personnages un peu différents du commun des mortels. Vous pouvez  découvrir, en cliquant sur les 4 photos suivantes les détails du tableau légendés de Breughel qui ne laissent pas indifférents les pèlerins des Chemins de Compostelle!

On est bien peu de choses....

PC

 

 

  

Le Père Sébastien Ihidoy nous a quitté...

9 février 2016

Le Père Sébastien IHIDY a terminé sa pérégrination  sur terre et tous les pèlerins qui ont eu le bonheur et le privilège  de le rencontrer, tout particulièrement à Navarrenx où il fut le curé de la paroisse durant de nombreuses années, se souviendront avec émotion et tristesse de cet homme qui accueillait chaleureusement et simplement tous les « cheminants » qui venaient à lui…
Il était à la disposition de tous sans distinction d’appartenance  et il faisait honneur à son sacerdoce justement parce qu’il savait écouter et recevoir avec humilité ce qui favorisait très souvent les confessions les plus intimes. On se sentait  bien à son contact et la fermeté de sa poignée de main  traduisait à la fois une foi dans la vie et un désir de communion avec l’autre susceptible de ramener à Dieu celui qui doute…
Je l’avais côtoyé lors de mon  étape à Navarrenx en 2003 et indéniablement il était « celui qu’il fallait rencontrer » pour que notre cheminement soit enrichi d’une perception de quiétude et d’une réflexion sur le pourquoi du chemin….
Notre confrérie a été représentée à ses obsèques par notre légat Michel BERTIN de la province du Béarn.

Pierre CATOIRE

 

Découvrez l'hommage de Webcompostella en cliquant sur ce lien

 

  

Petite métaphore de la vie après la mort.....

trouvée sur internet par notre confrère Gilbert Buecher de la Province d'Alsace

-"Et toi, tu crois à la vie après l'accouchement?"

-"Bien sûr. C'est évident que la vie après l'accouchement existe.... Nous sommes ici pour devenir forts et nous préparer pour ce qui nous....

Découvrez la suite en cliquant sur ce lien

 

 

 

 
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2



St Marc

Mardi 25 Avril 2017