On vient de quitter Aumont-Aubrac ...

Eglise encastrée de La Chaze-de-Peyre. La nef a été remaniée en 1728, après un effondrement causé par la chute du clocher, reconstruit en 1852. Le portail est moderne.

On arrive à la chapelle de la Bastide

La chapelle de la Bastide : Ce sanctuaire, appelé aussi "la chapelette", a été remanié à diverses époques et successivement porté les noms de la Trnité, de la Sainte-Croix, puis Notre-Dame-de-la-Salette.

L'intérieur de la chapelle de la Bastide.

Maison ancienne à Labros

Un chemin au sein d'une superbe nature.

S'il existait un chemin idéal....ce pouurait être celui-ci : bon chemin de terre, larges espaces...

Rares sont les maisons sur l'Aubrac et pourtant ....elles se rénovent (la preuve sur la photo suivante, prise 5 ans auparavant !

La rénovation de cette bâtisse isolée n'était pas évidente!

qu'il est beau, le chemin.

La race d'Aubrac, d'un blond fumé, aux cornes harmonieuses, les yeux cernés de noir, et très sobres, descend du "bos longifrons".

Qu'elle est belle cette "aubrac" avec son maquillage qui met en valeur ses yeux !

Paysage de l'Aubrac, on ne s'en lasse pas...

Une rencontre inattendue...

Jolie croix avec ses "cairns", à deux heures environ avant d'atteindre Nasbinals.

A la mémoire d'un enfant du pays : Louis DALLE.

Ne dirait-on pas un paysage lunaire ?

Pont sur le Bès. Nous sommes à 1153 m d'altitude.

Le Bès

Impressionnant paysage...voire angoissant, lorsque le temps est maussade, comme c'était le cas quand la photo a été prise (Avril 2003).

Arrivée à Nasbinals qui est une petite ville de l'Aubrac située sur le plateau au pied du col d'Aubrac et à deux pas des lacs de l'Aubrac mais qui ne renie pas pour autant son attachement au Gévaudan.

Nasbinals se découvre à nos yeux...

Nasbinals : L'église Sainte-Marie, typiquement dans le style du roman auvergnat; l'église romane a été construite aux XIe et XIIe siècles, puis remaniée au XIVe, en granit "de la Margeride" (gros feldspaths bien visibles = dents de cheval) avec quelques éléments de basalte et de tuf volcanique, sous ses toits de schiste. Elle développe un plan harmonieux de nef unique, compris par un transept sur lequel se greffe l'abside principale précédée d'une travée droite et de deux absidioles. À l'intérieur, la coupole couvre la croisée délimitée par quatre fortes arcades doublées que supportent des colonnes massives. Le pourtour polygonal de l'abside est enjolivé d'une galerie de petites arcatures en plein cintre. Voûtes en berceau, sauf pour la nef, refaite en ogives à l'époque gothique. Un Christ du XVIe siècle et du mobilier polychrome du XVIIIe. Le portail, à double voussure en plein cintre, s'ouvre au midi sur la place du village : trois de ces chapiteaux sont sculptés de feuillage, le quatrième, remarquable, présente le combat d'un sagittaire et d'un lancier. Elle dépendait d’une fondation monastique de Saint-Victor de Marseille. Elle est classée Monument historique.

Nasbinals : Le clocher de l'église, octogonal, coiffe la croisée.

Devant le parvis de l'église...

L'Eglise Sainte-Marie: l'intérieur

Le prologue de saint Jean est en évidence au sein de l'église.

Statue de saint Jacques au sein de l'église.

 



St Luc

Mercredi 18 Octobre 2017