Nous arrivons à Fontaine le Comte 10 km après notre départ de Politiers.

Fontaine le Comte: L'affichage est conséquent pour lequel le passage du chemin de Compostelle sur la commune n'est pas  oublié...

Un rond-point particulièrement décoré...

Fontaine le Comte: On peut être surpris par l'importance de l'église paroissiale mais il s'agit de l'ancienne abbatiale Notre Dame. elle fut fondée en 1130 par Guillaume VIII, comte de Poitiers. L'église illustre l'édéal de l'architecture cistercienne en réaction au luxe des églises bénédictines. A côté de l'abbatiale se trouvent l'ancien prieuré et le logis de l'abbé, avec une façade du XVe siècle.

Le village de Coulombiers

L'église de Coulombiers

Les très riches heures du Duc de Berry : Le château de Lusignan a été probablement l'un des plus grands châteaux forts construits en France. Il fut le siège des seigneurs de Lusignan dont des membres de la famille furent roi de Chypre et de Jérusalem notamment Amaury II de Lusignan, roi de Jérusalem. La légende dit qu'il fut construit par la fée Mélusine pour son mari Raymondin. Le château apparaît dans la miniature du mois de mars des Très Riches Heures de Jean Ier de Berry, le château lui ayant appartenu. On voit Mélusine au-dessus de la tour de droite sous forme d'un dragon ailé. Cette image illustre la scène finale de la légende de Mélusine. Ayant, autrefois, assassiné son père, maudite par sa mère, elle est condamnée à prendre, tous les samedis, l'apparence d'une femme poisson. Nul ne doit la voir ainsi, pas même son mari, Raimondin. Mais il la surprend dans son bain, peignant ses longs cheveux d'or. Mélusine s'échappe par une fenêtre du château et disparaît à jamais dans les airs sous la forme d'un dragon ailé.

Le vieux Lusignan avant les travaux de restauration

La porte de la cité de Lusignan  a fière allure et retrouvera son lustre d'antan....pour des fêtes médiévales programmées chaque années.

La tour...prends garde!

Belle reconstitution...

Lusignan : L’église Notre-Dame-et-Saint-Junien a été fondée par Hugues IV de Lusignan en mars 1025 en l'honneur de Notre-Dame. À la demande du comte de Poitou, Guillaume le Grand, le roi de France, Robert le Pieux, permet à cette église de recevoir des donations qui ne seront sujettes à aucun seigneur. Le pape, à la requête de Hugues IV, appuyé par l'évêque de Poitiers, place l'église sous sa protection. Il y eut deux campagnes de construction : l'une au début du XIème siècle concerne les murs Nord et Sud de la nef, le croisillon Nord et son absidiole ; l’autre durant la seconde moitié du XIIème siècle concerne le reste de l'édifice à l'exception du porche d'entrée. Cette seconde campagne de 1110 à 1130 a été impulsée par Hugues VI de Lusignan en remerciement d'avoir échappé à la mort au cours d'une croisade. Au long des siècles, elle connut beaucoup de revers. Le conflit qui opposa le roi Henri II Plantagenet au seigneur de Lusignan et qui aboutit en 1168 à de graves dommages au château, a, sans doute, également été à l'origine de destructions dans l'église. Ce pourrait être la raison de l'implantation de 16 piliers pour porter les voutes gothiques. De cette époque datent aussi le carré du transept qui porte un élégant clocher carré, le bras droit du transept avec une absidiole plus profonde que celle du bras nord, le chœur en hémicycle sur une crypte à trois nefs de même dimensions.  Pendant la guerre de Cent Ans, en 1373, les Anglais s'emparent de Lusignan, puis Bertrand Du Guesclin vint assiéger la forteresse proche de l'église. C'est au cours de ces combats que le clocher s'effondra et que les voutes cédèrent. En 1377, Jean de Berry, comte de Poitou, fit restaurer l'ensemble. Il fallut reprendre, de façon sévère, la façade occidentale et refaire les voutes des cinq premières travées de la nef.

Lusignan : L’église Notre-Dame-et-Saint-Junien est de style roman, fondée par Hugues IV de Lusignan en mars 1025 en l'honneur de Notre-Dame. C'est une contruction typique du Poitou que l'on a appelé église-halle car les trois vaisseaux de la nef ont la même hauteur. (Photo Dominique Tricoire).

Lusignan et son église du XIIème siècle - Vue de côté (Photo Dominique Tricoire). Le porche, situé au nord, date du XIIe siècle. Il menait au prieuré qui dépendait de l'abbaye de Nouaillé-Maupertuis. Il a conservé une archivolte décorée d'un bestiaire.

Eglise Notre-Dame-et-Saint-Junien : détail.

Eglise Notre-Dame-et-Saint-Junien : détail.

Le porche du XVe siècle décrit ici se découvre sur la photo suivante...

Le porche ajouté au XVe siècle.

L'intérieur de l'église

Belle maison du XVe siècle proche de l'église

Halles, construites en 1853 : elles sont en bois et en pierre, et abritent des sarcophages carolingiens (Photo Dominique Tricoire).

La porte décrite ici se trouve sur la photo suivante.

Un bel espace verdoyant proche du refuge pèlerin.

Un coin paisible et ravissant  de Lusignan sur le chemin qui mène au camping...

L'accueil jacquaire de Lusignan: un lieu agréable pour les pèlerins.

 

 



St Donatien

Mercredi 24 Mai 2017