Le jour se lève....Le pèlerin est déjà en route surtout en pèriode d'été afin d'éviter les fortes chaleurs!

Le ciel rougissant d'un soleil levant met en relief le donjon de Pons qui ne sera plus bientôt qu'un agréable souvenir...

L'église paroissiale Saint Jacques de Belluire des XIIe et XIIIe siècle est classée monument historique depuis 1973

L'intérieur de l'église Saint Jacques de Belluire

Saint Genis de Saintonge:L'église Notre-Dame-de-l'Immaculée-Conception - Église néo-gothique construite au xixe siècle sur les plans de Gustave Allaux, elle remplaça un vieux prieuré roman qui dépendait de l'église Saint-Eutrope de Saintes

Plassac: La curiosité nous a amené à nous aventurer sur cette allée....

....pour découvrir ce superbe château...

Plassac: une petite localité agréablement ornée. Nous avons parcouru 16,6 km depuis notre départ de Pons.

Plassac: L'église romane Saint-Laurent du xiie siècle dont la façade occidentale est classée monument historique le 19 novembre 1910. L'église en elle-même est inscrite aux Monuments Historiques par arrêté du 17 septembre 1964. Elle est très restaurée, son clocher est moderne, mais il reste quelques vestiges de l'époque romane.Le bâtiment, très sobre, avec pour seul ornement les cinq arcs polylobés qui surmontent le portail, montre un certain raffinement dans sa simplicité...

Plassac: L'église romane Saint-Laurent du xiie siècle dont la façade occidentale est classée monument historique le 19 novembre 1910. L'église en elle-même est inscrite aux Monuments Historiques par arrêté du 17 septembre 1964. Elle est très restaurée, son clocher est moderne, mais il reste quelques vestiges de l'époque romane.Le bâtiment, très sobre, avec pour seul ornement les cinq arcs polylobés qui surmontent le portail, montre un certain raffinement dans sa simplicité...

L'église abbatiale de la Tenaille a perdu une partie de sa nef autrefois couverte de trois coupoles en enfilade. La première coupole a été remplacé au XVIIe par une pyramide surmontée d'une tenaille (symbolisant les instruments de la Passion). La façade romane, en belles pierres du pays, sobrement décorée, est d'une rare élégance.(L'abbaye elle-même se trouve incluse dans le domaine d'un château plus récent  (XVIIIe siècle) dont la façade est de pur style Louis XVI.)

Le château de la Tenaille

Le Village de Nieuf-le-Virouil autour de son église Saint Séverin (le village se  situe un peu à l'écart du cheminement proposé qui mérite néanmoins notre attention)

L'église Saint severin de Nieul le Virouil se distingue surtout par son superbe clocher couvert d'écailles de pierre. On a pu voir la même toiture à l'Abbaye-aux-Dames de Saintes et à Poitiers (Notre Dame la Grande et Montierneuf). C'est un sanctuaire gothique à chevet plat, mais le dessin de la façade montre que des réminiscences romanes ont perduré bien au-delà du XIIe siècle. Cinquante quatre marches mènent à son sommet qui abrite la cloche qui se nomme "Marie" (1859). Au-dessus du choeur se trouve une crypte ossuaire. L'église est classée Monument Historique depuis le 30 juillet 2002.

La croix hosannière de Nieul le Virouil est située à côté de l'église à l'endroit où se trouvait autrefois le cimetière. Il s'agit d'une croix de pierre scumptée posée sur un soubassement constitué de marches. Elle est haute d'environ 8 mètres

Henry de Grosmont ou de Lancastre, lieutenant du roi-duc Édouard III en Aquitaine, prend Mirambeau au cours de sa « chevauchée » de 1346.

Mirambeau: L'église Notre-Dame-de-l'Assomption est située en centre-ville. Construite au XIXe siècle, elle remplace une ancienne chapelle des Récollets, devenue vétuste. Les récollets étaient des moines augustins qui voulaient mener une vie de plus grand recueillement, d'où leur nom.

 Mirambeau: Le château (propriété privée), dont l'existence est mentionnée dès le XIe siècle, est situé sur une hauteur dominant la cité de près de quarante mètres. L'ancienne forteresse médiévale était l'une des nombreuses places-fortes qui scandaient ces « marches » de Saintonge et de Guyenne. Dissimulé par un parc, le château n'est que difficilement visible depuis le centre-ville. Il ne conserve que peu d'éléments vraiment anciens, sinon un châtelet et un pan de courtines, refaits au XVIIe siècle.

Quand deux pèlerins de la confrérie des  jacquets de France  se rencontrent tout à fait par hasard à Mirambeau on peut se dire qu'il y avait une chance sur mille pour qu'il en soit ainsi.... Le hasard n'existant pas on affirmer  que le chemin des étoiles favorise les miracles!

 



St Marc

Mardi 25 Avril 2017